Skip links

Prise en charge pharmaceutique de
situations d’origine iatrogène médicamenteuse

Pharmacien​

N° Action ANDPC : 72992325093

Public :

Pharmacien​

Prérequis :

Aucun

Durée :

06:00

ANDPC

Coût :

165,00€ HT

Inscription à cette formation

     

    Vous préférez être contacté.e par :

     

    Formation Proforma France

    Résumé de la formation et objectifs

    De nombreuses hospitalisations liées au mauvais usage du médicament sont évitables.

    La vigilance des pharmaciens d'officine se révèle ainsi essentielle, via notamment la prise en considération au comptoir des événements potentiellement d’origine iatrogène médicamenteuse, souvent exprimés par le patient lui-même.

    L’objectif général de ce programme est de contribuer à la diminution des hospitalisations et de la mortalité :

    • En renforçant les connaissances et compétences du pharmacien autour des mécanismes impliqués dans la survenue d’événements d’origine iatrogène médicamenteuse.
    • En étayant le dialogue avec le prescripteur, basé sur la proposition d’alternatives thérapeutiques.

    Objectifs pédagogiques

    → Connaître les principales données médicales et économiques autour du mauvais usage du médicament.

    → Repérer certains signes d’alerte au comptoir ainsi que certaines situations à risque, emblématiques de la pratique de terrain.

    → Identifier les mécanismes pharmacologiques et physiologiques à l’origine de ces événements indésirables.

    → Contribuer à l’optimisation du traitement médicamenteux.

    → Renforcer les échanges avec le prescripteur.

    Méthode pédagogique

    Plan détaillé de la formation

    • Prise de conscience des connaissances personnelles.
      L’apprenant s’autoévalue sur ses connaissances dans ce domaine.
      Une note est attribuée, sans accès aux corrections, et ce questionnaire ne peut être effectué d’une seule fois.
    • Données épidémiologiques à ce jour.
    • Les différentes causes des accidents iatrogènes médicamenteux, liées à :
      - L’âge : zoom sur la personne âgée (polypathologies, insuffisance rénale, troubles de la déglutition, etc...).
      - Au principe actif (effets indésirables, interactions médicamenteuses, posologies, etc...).
      - À l’environnement médical.
    • Travail autour de 5 cas cliniques, traités selon le déroulé suivant :
      Présentation du cas → rappels physiopathologiques → liens avec une éventuelle origine iatrogène médicamenteuse → attitude au comptoir → proposition de gestion du cas avec le prescripteur.
      - Cas clinique n° 1 : Monsieur T. est tombé (chute chez une personne âgée, diabétique et insuffisante cardiaque).
      - Cas clinique n° 2 : Madame J. est fatiguée (anémie ferriprive chez une femme sous Inhibiteur de la Pompe à Protons au long cours).
      - Cas clinique n° 3 : Madame B. est confuse (hyponatrémie chez une femme sous Inhibiteur de la Recapture de la Sérotonine, diurétique et Inhibiteur de l’Enzyme de Conversion).
      - Cas clinique n° 4 : Monsieur T. perd le goût (dysgueusie à l’origine d’un syndrome de glissement chez un homme sous Inhibiteur de l’Enzyme de Conversion).
      - Cas clinique n° 5 : Madame F. fait des cauchemars (cauchemars et troubles respiratoires chez une jeune femme migraineuse avec projet de grossesse).
    • Travail autour de 5 autres cas cliniques, traités selon le même déroulé :
      - Cas clinique n° 6 : Monsieur H. a mal au ventre (rétention urinaire aigue chez un homme avec hypertrophie de la prostate).
      - Cas clinique n° 7 : Madame S. a mal aux jambes (tendinopathie sous fluoroquinolones).
      - Cas clinique n° 8 : Madame P. a de la fièvre et des diarrhées (troubles de l’humeur, fièvre et diarrhées incessantes chez une femme dépressive, sous Inhibiteur de la Recapture de la Sérotonine et tramadol).
      - Cas clinique n° 9 : Le petit P. se gratte (eczéma de contact photo-induit chez un enfant sous antihistaminique H1)
      - Cas clinique n° 10 : Madame G. se plaint d’oedèmes (oedèmes et céphalées chez une femme hypertendue sous dihydropyridine).
    • Consultation de documents de référence.
    • Consultation de « fiches zoom ».
    • À l’éclairage des thématiques préalablement travaillées, l’apprenant valide (via une note) cette action cognitive au travers de la reprise des questions initialement proposées lors des étapes précédentes.

    Modalités d'évaluation

    Pré et post test

    QCM

    Situation clinique

    Questionnaire de satisfaction

    Délais d'accès

    Le premier jour de votre session de formation, vous recevrez par mail vos identifiants d'accès ainsi qu'un lien vers la plateforme de formation.

    Matériel requis

    Taux de satisfaction

    74%
    de pharmaciens satisfaits

    Pharmacien​​ ? Nos autres formations :

    Notre organisme de formation respecte un délai de 48h ouvrables pour répondre à toute question ou demande d’informations relatives aux contenus que nous fournissons. Après cela, au regard de vos critères et de vos besoins, nous estimons une date et une mise en forme distincte. Sauf en cas d’exception, nous mettons en place la formation dans un délai de 15 jours suivant votre demande en ce qui concerne le distanciel, ou à la date la plus proche en ce qui concerne le présentiel.
    Nos formations sont ouvertes à tous. Cependant, dans le cas où vous seriez en situation de handicap, nous vous incitons à nous contacter directement en amont afin que nous puissions échanger et adapter en fonction notre pédagogie et nos activités. Si toutefois nous n’étions pas en mesure de répondre à votre demande, nous pourrons nous orienter vers l’un de nos partenaires, l’Agefiph. Notez enfin que toutes nos formations en présentiel sont faites dans des locaux accessibles aux PMR.