Interactions médicamenteuses
et acte pharmaceutique

Pharmacien​

N° Action ANDPC : 72992325004

Public :

Pharmacien​

Prérequis :

Aucun

Durée :

07:00

FIF-PL

Coût :

300,00€ * Pour l'ANDPC et l'OPCO EP : contactez le service commercial pour toute information complémentaire.

Inscription à cette formation

    Formation Proforma France

    Résumé de la formation et objectifs

    Sur un plan technique purement «coeur de métier», la prise de plusieurs médicaments par un même patient (qu’il s’agisse d’une ou de plusieurs prescription(s), ou encore de médicaments d’automédication, ...), peut être à l’origine d’interactions médicamenteuses (IM).

    De nombreuses études mettent en évidence le rôle des IM dans l’iatrogénèse médicamenteuse, problème majeur en pratique clinique.

    Mais n’oublions pas qu’une IM n’est pas forcément dangereuse ! Par analogie au code de la route où les panneaux attirent notre attention sur le comportement à adopter, une IM peut généralement être gérée (surveillance biologique, adaptation posologique, répartition des prises, auto- surveillance, information sur l’automédication...) ; elle est parfois même recherchée !...

    Dans le cadre du bon usage du médicament, la prévention de l’iatrogénèse médicamenteuse liée aux IM passe ainsi obligatoirement par une bonne connaissance de la pharmacologie, avec souvent la survenue d’IM prévisibles, où, dans le cadre des connaissances actuelles validées, la responsabilité des praticiens (prescripteur, dispensateur, ...) est engagée.

    Objectifs pédagogiques

    → De connaitre et comprendre les principaux mécanismes pharmacologiques impliqués dans les interactions médicamenteuses.

    → De distinguer les quatre niveaux de gravité des interactions médicamenteuses selon l’ANSM.

    → De distinguer les trois étapes «de Détection», «d’Analyse» et «de Gestion» de l’interaction médicamenteuse.

    → D’évaluer le risque d’IM avant de valider l’ordonnance.

    → D’interroger le patient (Automédication ? Prescripteurs multiples ? Ouverture du DP ? ouverture du DMP ?...).

    → De consulter et de s’appuyer sur des ouvrages et banques de données appropriés.

    → D’élaborer un avis pharmaceutique pertinent et argumenté, potentielle base de dialogue avec le prescripteur.

    → D’adapter son conseil en pratique de façon appropriée et réactive, afin de gérer au mieux une interaction médicamenteuse tout en sécurisant la dispensation des ordonnances.

    → Pré / post test dans la formation.

    Méthode pédagogique

    Plan détaillé de la formation

    • Prise de conscience des connaissances personnelles.
    • L’apprenant s’autoévalue sur ses connaissances sur cette classe thérapeutique. Une note est attribuée, sans accès aux corrections, et ce questionnaire ne peut être effectué d’une seule fois.
    • Les interactions pharmacodynamiques.
    • Les interactions pharmacocinétiques.
    • Synthèse.
    • Cas clinique.
    • Rappels sur le métabolisme.
    • Qu’est-ce qu’un cytochrome ?
    • Les principaux inhibiteurs enzymatiques.
    • Le mécanisme de l’inhibition enzymatique.
    • Cas clinique.
    • Rappels sur le métabolisme et les cytochromes.
    • Les principaux inducteurs enzymatiques.
    • Le mécanisme de l’induction enzymatique.
    • Cas particulier de l’arrêt du tabac.
    • Cas clinique.
    • Qu’est-ce que la P-gp ?
    • Un exemple d’interaction médicamenteuse.
    • Que sont les OATP ?
    • Le cas particulier du jus de pamplemousse.
    • Noscapine + AVK.
    • Lithium+Sodium.
    • Sitaglipine + Pindolol.
    • Amlodipine + Clarithromycine.
    • Tamoxifène + Paroxétine.
    • Cas clinique.
    • Quels sont les niveaux d’interactions répertoriés ?
    • Le réflexe « DAG » !
      • Visionnage de 12 cas cliniques commentés (≈ 15 mn/ cas), illustrant les différentes thématiques travaillées préalablement.

    Chaque cas est développé selon le déroulé suivant :
    - Niveau d’interaction.
    - Mécanisme pharmacologique.
    - Conséquences cliniques / biologiques, ... potentielles.
    - Suggestions de gestion de l’interaction et d’attitude au comptoir.
    - Optimisation de l’outil informatique et/ou de l’organisation-communication en équipe.

    • À l’éclairage des thématiques préalablement travaillées, l’apprenant valide (via une note) cette action cognitive au travers de la reprise des questions initialement
      proposées lors des étapes précédentes.

    Modalités d'évaluation

    Pré et post test

    QCM

    Situation clinique

    Questionnaire de satisfaction

    Taux de satisfaction

    74%
    de pharmaciens satisfaits

    Pharmacien​​ ? Nos autres formations :

    Notre organisme de formation respecte un délai de 24h ouvrables pour répondre à toute question ou demande d’information relatives aux contenus que nous fournissons. Après cela, au regard de vos critères et de vos besoins, nous estimons une date et une mise en forme distincte. Sauf en cas d’exception, nous mettons en place la formation dans un délai de 15 jours suivant votre demande en ce qui concerne le distanciel, ou à la date la plus proche en ce qui concerne le présentiel.
    Nos formations sont ouvertes à tous. Cependant, dans le cas où vous seriez en situation de handicap, nous vous incitons à nous contacter directement en amont afin que nous puissions échanger et adapter en fonction notre pédagogie et nos activités. Si toutefois nous n’étions pas en mesure de répondre à votre demande, nous pourrons nous orienter vers l’un de nos partenaires, l’Agefiph. Notez enfin que toutes nos formations en présentiel sont faites dans des locaux accessibles aux PMR.